Lyon - La Halle Tony Garnier

5 & 6 June 2024

A@W Newsletter

L’architecture contextuelle de Fabien Brissaud

20 October 2022

En 2008, Fabien Brissaud a fondé Mobile Architectural Office, l’agence d’architecture établie à Paris et qui regroupe aujourd’hui un large panel de talents. Ces derniers travaillent main dans la main pour engendrer des réalisations ajustées à l’existant, à la fois sobres et durables.

 

Par Sipane Hoh 

 


© Fabien Brissaud



Plusieurs architectes, architectes-urbanistes, paysagistes, infographistes, mais aussi consultants extérieurs travaillent ensemble depuis la création, par Fabien Brissaud, de Mobile Architectural Office. Ce dernier, après ses études d’architecture à Paris, a continué son cursus à Eindhoven, aux Pays-Bas et aussi à Madrid, en Espagne. Ainsi, l’architecte a découvert des façons différentes de travailler et des savoir-faire qui ont forgé son architecture. A ces diverses écritures se sont ajoutées des expériences multiples qui transparaissent dans l’architecture de l’agence.   

 

 


© Cyrille Lallement

 


© Cyrille Lallement

 

 

Le Centre Albert Schweitzer à Dammarie-les-Lys 

Situé en Seine-et-Marne dans la ville de Dammarie-les-Lys, le Centre Albert Schweitzerqui se trouve au pied des deux tours les plus hautes de la ville constitue un équipement central qui joue un rôle urbain et paysagé primordial. C’est dans cet environnement spécifique, dissimulé derrière une épaisse végétation, que se trouvait l’ancien édifice qui a entamé une nouvelle histoire grâce à Mobile Architectural Office. En effet, après une étude minutieuse des alentours et se basant sur les différents besoins des habitants de la ville, Fabien Brissaud a proposé un équipement public ouvert, en lien avec la place du 8 mai 1945 adjacente. L’enjeu de la réhabilitation/extension du centre socioculturel, ainsi que le traitement de ses abords, était donc d’offrir au quartier une image dynamique de son renouvellement, tout en prenant soin de la performance thermique du bâtiment. Composé d’une médiathèque, d’une maison des associations, d’un pôle administratif et d’un centre médico-psychologique/ PMI, auquel s’est ajouté un espace petite-enfance, le nouveau Centre Albert Schweitzer, paré de sa nouvelle enveloppe en corten identifiable de loin, engendre une vigoureuse présence en harmonie avec son voisinage, mais aussi avec le contexte urbain et paysagé.

 

 


© Luc Boegly

 


© Luc Boegly

 

 

15 logements sociaux et un local d’activités à Paris

Fabien Brissaud et Aurélien Ferry de Mobile Architectural Office ont réalisé en 2021à Parispour I3F, un élégant ensemble de 15 logements et un local d’activités. L’ensemble, imaginé comme une dualité, occupe une parcelle traversante et contrainte établie entre un boulevard et une rue de faubourg. En réponse aux diverses obligations du site, les architectes ont proposé un immeuble haut de sept étages qui se développe côté boulevard de Picpus et s’inscrit dans la continuité des édifices alentours tandis que l’ensemble, côté rue Sibuet, perd sa hauteur et adopte celle de son voisinage. Les architectes soulignent que ce jeu de gabarit permet d’atténuer les vis-à-vis avec les contigus, tout en s’insérant avec aisance dans le contexte imposé. Par ailleurs, pour éviter les diverses nuisances et accomplir les travaux dans des délais courts, les architectes ont opté pour la préfabrication qui s’affiche en façade et accentue les proportions de cette dernière. Dans ce contexte particulier la préfabrication et le béton apportent la solution idéale. Les architectes ont opté pour une lasure incolore qui vient protéger le béton préfabriqué, les menuiseries et les occultations en bois qui ont été fabriquées en Corrèze. Notons aussi que la serrurerie métallique de couleur noire qui a été soudée et assemblée à Bagnolet donne un certain caractère aux façades. Ces dernières, aussi sobres qu’élégantes, affichent une belle continuité tout en adoptant les mêmes lignes que leur voisinage.

 

 


© Jeudi Wang

 


© Jeudi Wang

 

 

Immeuble de logements à Paris

A Paris, Mobile Architectural Office a conçu un édifice qui met en pratique les « usages », un sujet très cher à l’agence et que cette dernière réalise à merveille. Situé sur les lots 8 et 9 de la ZAC Python-Duvernois, dans le 20ème arrondissement de la capitale française, entre hypercentre et banlieue, le projet articule deux manières de penser et propose des lignes qui reflètent celles des HBM voisins, tout en s’ajustant avec le plus grand tact à la ville dont il fait partie. Les architectes ont analysé les éléments typiques des édifices voisins, ont étudié avec beaucoup d’habileté leurs détails architecturaux, mais aussi les diverses ornementations de leurs façades, pour les traduire ensuite dans des formes actuelles et concevoir leur projet qui marque une forte présence dans le quartier. Ceci est dû, entre autres, à la façade en pierre porteuse qui s’ouvre largement pour laisser entrer air et lumière dans le logement. Grâce au jeu savant de pleins et de vides qui anime la façade, l’agence, qui prend à cœur tout ce qui touche au confort des usagers, a doté chaque appartement d’un espace extérieur convenable. De même, les halls d'étage, qui regroupent, en plus de la circulation verticale, un espace partagé en double hauteur et largement vitrée, répondent à une réflexion sur les nouveaux modes d’habiter. C’est une pièce supplémentaire qui a été créée et dont peuvent jouir tous les résidents. Le projet est composé de deux entités séparées par une faille qui présente un véritable espace paysager avec une toiture habitée, végétalisée et ouverte à tous les habitants. Bref, il s’agit d’un projet qui répond favorablement à tous les attraits d’une habitation haut de gamme.

 

 


© Alexandre Besson

 


© Alexandre Besson

 

 

Une crèche dans un jardin

A Paris, dans un cadre exceptionnel qui croise architecture et paysage, Fabien Brissaud propose un petit équipement qui accueille une crèche de 24 berceaux. En effet, le site du jardin du Palais de l’Alma est marqué par la forte présence du musée du quai Branly, à l’ouest, et la rue de l’Université qui longe la parcelle, au sud. De ce fait, l’implantation et l’orientation du nouveau bâtiment ont résulté de l’étude menée sur les nuisances extérieures et des conditions climatiques d’une part et le contexte architectural et paysager d’autre part. Un contexte très contraignant qui a vu naître une réalisation sensible qui préserve un jardin en pleine terre, tout en proposant une architecture à l’échelle des bâtiments alentours. Un ensemble qui s’insère délicatement au lieu et largement ouvert sur l’extérieur. Pour ce faire, l’architecture s’inscrit dans la continuité de l’environnement paysager. Et ce n’est pas tout, dans sa conception, l’architecte a pensé aussi à la ventilation naturelle et le recours à des matériaux biosourcés, comme la structure en bois et l’isolation en fibres de bois. Des procédés qui guident l’architecture vers la durabilité et l’excellence.

Mobile Architectural Office a été reconnu et primé à plusieurs reprises. Depuis sa création, l’agence qui porte une attention particulière à l’acte de bâtir, à l’assemblage des matières et aux différents détails, ne cesse de prospérer et de grandir !

L’architecture contextuelle de Fabien Brissaud
Back to overview

A@W Newsletter

Stay informed by subscribing to our monthly newsletter! (newsletter in French)

>> Subscribe

Interested in visibility in our newsletter?

>> Click here!

Exclusive Sponsor

Sponsor Supporter

In collaboration with

 

 

 

 

 

Design & Plan